Google+ Google+ Editeur : pour l'avenir de Congis congis.info

Extrait dÕimage .DS_Store Congis.info Congis.info 2 Congis.info 3 Double css FR3211905564 Photos Resources

Torchecul
P1010044

Merci à :

www.asclepios-formations.org

 

www.pourtoutdire.eu

Abonner un ami

Se désabonner

item2a
Demantes

Réalisation bénévole : Jean-Jacques Demantes, 34, rue de Lizy, 77440 Congis-sur-Thérouanne. - Hébergé par Online

(Images décoratives et non illustratrives.)

POUR L'AVENIR DE CONGIS AGISSONS

Être candidat à une élection municipale ne se décide pas facilement. C’est un engagement important lourd de responsabilités. Il faut le faire avec une équipe cohérente dont l’efficacité ne saurait être mise en doute. Dans un village comme Congis, il ne peut s’agir d’obéissance à une volonté politique. La seule valeur à défendre c’est le bien-être des habitants.

Depuis des dizaines d’années que, la tête «·pensante·» est en place, il est évident, ce ne fut pas la préoccupation principale. Le bilan est désespérant. Il suffit de se reporter à nos lettres d’information p our découvrir les aberrations de gouvernance que nous subissons. Nous savons que cela s’accentuera si les mêmes dirigeants sont reconduits. Ils auront toute latitude pour continuer à dénaturer notre village.

Le fait que j’aie commencé à dénoncer cette situation lorsque le maire m’a libéré de mon devoir de réserve a entraîné de nombreux habitants à me demander de proposer une alternative. Je présenterai donc une liste «·Pour la sauvegarde de Congis·» non pour jouer les bâtisseurs de ville, mais pour améliorer les conditions de vie des résidents actuels. Ce ne sera pas facile, car les chantiers abandonnés sont nombreux. On ne redresse pas facilement une situation désastreuse.

Il faudra mettre en place une autre stratégie respectueuse de chacun et ne tombant dans le passéisme. Nous devons regarder vers l’avenir pour nous adapter intelligemment aux transformations qui se préparent pour le XXIe siècle. La sauvegarde implique un dynamisme adapté au changement. On ne pourra plus se contenter de très longs discours lénifiants destinés seulement à faire passer des projets mal conçus.

Pour quelle ambition·? Nous entrons là dans le domaine de l’irrationnel. Tout le monde sait que la création d’un nouveau village sera une catastrophe économique pour Congis. Catastrophe accentuée par le manque endémique de travail dans notre canton. Curieusement, surement inconscient de cette situation, le maire actuel, depuis longtemps se montre hostile, par des moyens dilatoires, à la création de nouveaux emplois dans la zone des Effaneaux.

Les Congissois, selon moi, ne peuvent continuer à voir passer des sommes déraisonnables sans qu’ils en profitent. Ils n’ont pas pour vocation d’être les faire-valoir de projets qui ne les concernent pas ! Car quelle serait l’intérêt de cette «·ville nouvelle·» pour les habitants de Congis, hormis la multiplication des nuisances et l’affaiblissement des commerces du bourg·?

Il faudrait que nous soyons condamnés à avoir une ville nouvelle financée par des subventions·? Et jusqu’à quand pourrait durer cette mise sous perfusion économique avant que tous les habitants soient obligés de payer la note·?

Ma famille est présente à Congis depuis plusieurs générations, tant du côté paternel que tu côté maternel. Cela ne donne évidemment aucun droit, mais favorise d’un attachement certain privilégiant une évolution raisonnable.

Pour l'avenir de Congis

Jean-Jacques Demantes

courrier@congis.info

www.congis.info

PS : Une bonne circulation de cette information peut être utile..


LIMOGEAGE INJUSTIFIE

Durant plus de sept ans, j’ai participé avec sérieux, constance et honnêteté aux travaux de la Communauté de communes des Pays de l’Ourcq.

Puis le maire, M. Francis Elu, de Congis-sur-Thérouranne a décidé, pour une raison inexplicable, et qui reste inexpliquée, de me retirer ma délégation auprès de la Communauté de communes des Pays de l’Ourcq.

Je ne voulais pas que cette situation introduise quelque possibilité de calomnie que se soit. Il est donc important que l’on sache que je considère cette décision comme un excès de pouvoir.

Cette exclusion laissant la porte ouverte à toutes les interprétations possibles, je me dois de préciser, et d’affirmer que rien dans ce que j’ai pu faire ou dire ne justifie cette pénalisation.

À moins de me reprocher de m’exprimer librement dans le cadre du fonctionnement démocratique de notre système républicain : il est donc indispensable que cela se sache.

À l’origine, une simple interrogation en réunion du Conseil municipal : « c’est très bien de faire un Ecovillage, mais que va-t-on faire pour le développement durable dans le village existant ? »

Cette phrase eut le don de mettre Monsieur le Maire en colère.

Depuis, je suis en butte à des agressions diverses : lettre contenant des insultes, suppression de l’édition de la Feuille verte (que j’ai réalisée chaque mois depuis que je l’avais conçue en 1989), exclusion du groupe avec lequel j’avais été élu, abrogation de ma délégation à la Communauté de commune, insultes publiques, expulsion des salles de réunion… Le tout sans justification crédible.

Je reste persuadé qu’un élu, quel que soit son but, n’a pas de légitimité à porter atteinte à l’honorabilité d’un individu.

Regrettant sincèrement cette situation et confirmant que je m’efforcerai malgré tout de travailler, dans la mesure de mes moyens, à l’amélioration de ma commune et au développement du canton,


DROIT DE REPONSE RETROACTIF

Après l’annonce de la constitution de notre projet de liste pour le rétablissement de valeurs républicaines dans notre commune, le maire actuel, Francis Elu, a demandé à bénéficier d’un droit de réponse. C’est bien volontiers que nous reproduisons donc dans ces pages le document manuscrit tel qu’il nous l'a fait parvenir sans aucun commentaire ni modification.

Les explications de M. Elu

(en cas de proplème d'affichage : http://www.congis.info)



Jean-Jacques Demantes

L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
L'autre projet
item3
L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet L'autre projet